Une nouvelle légende, une prophétie étrange, une guerre sans merci !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { Prédiction. I want to kill you ♥ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prédiction

Félin arrivant


Féminin Messages : 1


MessageSujet: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Mar 1 Nov - 20:04

    Nom : Prédiction
    Sexe : ♀
    Age : Vingt-trois lunes
    Clan : Solitaire ♥

    Caractère (minimum 5 lignes) : écrire ici
    Physique (minimum 4 lignes) : écrire ici

    Histoire (minimum 10 lignes) :
    Chapitre 1


    Il sont toujours là, postés près de la pile de nourriture. Ils la regardent du coin de l’œil, un sourire mauvais sur les babines. Leur yeux reflètent leur mépris, leur supériorité face à elle. Un petit rire montant dans la gorge, ils la dévorent du regard, n’hésitant pas à lancer quelques paroles puériles à leurs camarades. Ils la rabaissent, l’humilient et la mutilent mentalement.

    Et puis, il y a elle. Jeune chatte frêle et innocente, aux pensées paradoxales et aux envies justicières. Elle est leur cible. Leur victime. Leur proie. Ils la traquent du matin au soir, se jouant d‘elle, sans cesse divertis par sa honte. Elle n’est pour eux rien de plus qu’une personne qu’il faut rejeter, qui ne fait pas partie de la société. Elle est un mouton noir. De ceux qui ne sont là que pour subir et distraire. Une esclave. Une bête de foire. Alors, effacée et muette, elle se contente de baisser la tête, courber l’échine et serrer les dents. Les injures fusent, au même rythme que les rires et les regards hautains. Elle sent peser sur elle le malheur de la vie, la malchance qui l’enveloppe. Elle est prisonnière de la hiérarchie. Aveugle au bonheur, faible face aux autres, elle n’est qu’un déchet du monde qui l’entour. Son univers est noir, sans aucune possibilité d’avenir. Elle n’est rien. Elle le sait.

    Les nuages. Ces vastes étendues blanches qui dansent, virevoltent et courent dans le ciel. Au grès de leurs envies, ils prennent des forment différentes, passant du petit lapin-sans-queue au cerf-avec-un-seul-bois. Contrairement à beaucoup qui préfère les étoiles, Existence Cauchemardesque a toujours aimé observer le ciel de jour. Lorsqu’elle est là, allongée sur le dos, à s’imaginer toutes sortes d’animaux vagabondant là-haut, elle en oublie presque que, ici, il n’y a que le malheur qui l’attend. Elle rêve, pense, laisse son esprit partir loin. Très loin. Si loin qu’elle en perd la notion du temps et de l’espace. Et puis, tout d’un coup, ça s’arrête. Elle redescend sur terre, propulsée violemment dans ce monde qu’elle déteste. Peu à peu et à nouveau, la crainte et la honte voile son regard, alors qu’elle se rentre au camp, la queue entre les pattes.

    Mais, ce jour-là fut différent. Elle était sur la route du retour, lasse de la vie et en pleine réflexion sur le but de son existence, lorsque des voix lui sont parvenues. D’abord une, grave et ferme, suivit de peu d’une autre, légèrement plus aigu, portée par un soupçon de moquerie. Et puis, finalement, une dernière, certainement celle d’une chatte. Son ton était éteint, ses paroles, saccadées. Comme si elle était exténuée. Trop loin pour entendre de quoi il s’agissait, Existence Cauchemardesque dévia de sa route pour s’enfoncer d’avantage dans la forêt. A mesure qu’elle avançait, la présence d’autres chats se fit plus fortes. D’abord les odeurs, puis la désagréable impression de ne pas être seule, juste avant de découvrir des formes mouvantes dans le contre-jour de la lumière. Ils étaient trois. Grands. Imposants. Puissants. Des yeux rouges comme l’enfer. Des pelages noirs comme le charbon. Ils semblaient n’être qu’à moitié chats, hybrides d’une créature respirant l’horreur. Ils encerclaient une jeune chatte, au pelage couleur acacia. Dans ses grands yeux bleus se lisait la peur qui la contrôlait. Elle était blessée à deux endroits, la patte et le bas du cou. Allongée, elle s’adressait à ce qui devait être le meneur de la bande. Ses lèvres dessinaient silencieusement des phrases incompréhensibles, dont on ne pouvait saisir que des « S’il te plait » « Pardon … » « Ne fais pas ça ». Une boule vint se former dans la gorge de Existence Cauchemardesque. Cette chatte, elle la connaissait. Une exclue, comme elle. Son univers s’assombrit alors. De gros nuages noirs vinrent balayés cette belle journée, cachant le soleil et privant la forêt de la douce chaleur céleste. Ce jour-là, il ne plut pas. Mais, pour Existence Cauchemardesque, ce fut pire qu’un ouragan.

    Elle ne rentra pas, ce soir-là, au campement. Non. Une fois que les chats furent lassés de leurs jouet et l‘aient laissés pour les corbeaux, Existence Cauchemardesque sortie de sa cachette. D’abord craintive et, il fallait le dire, dégoutée par le corps charcuté, elle s’était tout de même approchée, poussée par une curiosité sans nom. Elle avait avancé lentement vers le cadavre, ralentissant souvent, s’arrêtant parfois. Elle était finalement arrivée aux côtés de la chatte mutilées et, du bout du museau, avait poussé la patte de la morte qui lui cachait le visage. Ce qu’elle avait vu lui avait alors arraché un cri. Sur les traits crispés de la chatte se reflétaient la douleur et la souffrance qu’elle avait endurée. Il lui manquait une oreille et le bout de sa truffe ne ressemblait plus à grand-chose. Mais le pire, c’était ses yeux. Ouverts, ils semblaient fixés Existence Cauchemardesque. Pendant un instant, elle crut que la chatte n’était pas morte. Qu’elle faisait semblant. Mais non, le corps qui était allongé devant elle n’hébergeait plus la vie depuis plusieurs heures. Il fallait être rationnel. Pourtant, lorsqu’elle partie, Existence Cauchemardesque n’avait qu’une image en tête : le regard bleu de cette chatte qui la transperçait.

    Chapitre 2

    « Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu t’es perdue ? »

    Existence Cauchemardesque recula d’un pas, les oreilles baissées et la queue entre les pattes. Elle n’aimait pas ce genre de chats, ils lui faisait peurs. A vrai dire, depuis qu’elle avait assisté au charcutage d’une Oméga, un an plus tôt, elle avait toujours eut des préjugés face aux chats noirs. Et ceux-ci lui disaient affreusement quelque chose. Alors elle se soumettait, espérant secrètement qu’il voulait juste s’amuser. Ils la frapperaient certainement un peu, l’injuriaient beaucoup, mais n’iraient pas jusqu’à la tuer. C’est du moins ce qu’elle pensait.

    « Quoi ? T’as perdu ta langue ? A la limite, si ce n’est que ça … »

    Quelque chose derrière elle l’empêcha de reculer d’avantage. Surprise, elle fit volte face, pour découvrir un autre chat. Noir. La peur commençant à circuler dans son corps, elle sentit les battements de son cœur accélérés, alors qu’elle entamait la même marche-arrière. Encore une fois, c’est un chat qui l’arrêta, lui bondissant limite dessus. Complètement apeurée, elle sursauta, essayant vainement de se dégager. On lui planta les crocs dans l’échine. Étouffant un petit cri, Existence Cauchemardesque sauta de plus belle dans tous les sens, pour finalement se mettre à terre et rouler sur son dos. On la libéra au dernier moment. Sautant sur ses pattes, elle se retrouva alors face à trois chats, qui abordaient tous des sourires carnassiers. Merde. Celui de gauche s’élança alors, feignant d’un côté pour se rabattre sur l’autre. Déboussolée, Existence Cauchemardesque se fit frapper de plein fouet, et fut propulsée un peu plus loin. Elle mordit la poussière au contact du sol, pour être arrêter dans sa course folle pour un jeune arbre. Celui-ci ne supporta pas le poids de la chatte et, dans un craquement sonore, s’effondra sur elle.

    « Moi je dis qu’elle est pas bien farouche, la gamine. En même temps, c’est une chatte, faut pas trop lui en demander. »

    Existence Cauchemardesque baissa les yeux. Il avait raison. A eux-autres, rejetés, on n’apprenait pas l’art du combat et de la chasse. Ils ne faisait rien. Ils ne mangeait rien. Alors, forcément, ils étaient beaucoup moins disposés à se battre. Il n’y avait qu’à la voir pour comprendre. Faible, fragile et frêle.

    « J’en ai déjà marre. Finissez-là. »

    Existence Cauchemardesque écarquilla les yeux, alors que deux des trois chats s’approchaient d’elle. Elle voulut se mettre sur ses pattes, leur faire à nouveau face, mais elle semblait comme paralysée. Ses membres la faisaient affreusement souffrir. Ses muscles étaient contractés et, après le choc, ne se détendraient qu’après plusieurs jours. Jours qu’elle n’aurait pas si elle restait allongée. Alors, rassemblant ses dernières forces, elle se dégagea des branches d’arbres et se redressa, chancelante. Tournant la tête, son regard agrippa un mouvement, un peu plus loin, dans l’ombre. Un sourire se dessina sur ses babines. Cette chatte, qui était morte sous ses yeux l’année dernière … Elle aurait dû l’aider. Et c’est avec cette unique pensée que Existence Cauchemardesque sentit une douleur fulgurante lui transpercer la gorge.

    Chapitre 3


    « Maman, c’est quoi cette lueur ? »  « Ma chérie, ce que tu vois là-bas, c’est la mort. » « Qu’est-ce que c’est beau, maman … » « Je sais, ma puce. » « C’est étrange mais j’ai l’impression qu’elle m’appelle ; qu’elle prononce mon nom. Tu l’entends, toi aussi ? » « Je l’ai entendu, peu après ta naissance. Je sais à quel point c’est merveilleux, à quel point tu as envie d’y aller. » « Je peux ? » « Non. Tu n’es pas encore prête à partir. Je ne l’étais pas moi-même. Tu as beaucoup de choses à faire, et principalement te racheter. » « Me racheter de quoi, maman ? » «  …  » « Maman ? ... Maman ? ... MAMAN ? »

    Elle se réveilla en sursaut. La nuit était tombée, transformant ce qui avait été une belle journée en un environnement sombre et froid. Au loin, on pouvait entendre les grondements du tonnerres, annonciateurs de pluie. Elle aurait dû se lever. Se mettre à l’abri. Mais elle n’en avait pas la force. Elle préféra donc étouffer la voix de la raison et referma les yeux. Elle avait mal à la gorge. Terriblement mal à la gorge.

    La tempête n’avait pas tardée à éclater sur la forêt. A la lueur de la nuit, on pouvait voir le luire de son étrange couleur rouge le corps frêle de Existence Cauchemardesque. Elle se mouvait lentement, chaque gestes lui arrachant une grimace. Elle s’était réveillée un peu plus tard, avec assez de force pour se mettre en marche. Elle avait faim. Elle avait froid. Mais elle voulait vivre. Elle s’était donc trainée sur presque toute la longueur de la forêt, à la recherche d’une pierre sous laquelle s’abriter. Mais, soudain, alors qu’elle venait d’apercevoir un endroit où passer la nuit, la jeune chatte se cabra. Poussant un cri de douleur, elle se jeta sur le sol, pour rouler sur elle-même. Puis, alors que le mal l’entrainait lentement, ses hurlement devinrent des plaintes, puis des gémissement, et enfin des simples murmures. Le calme revint après quelques secondes et, finalement, Existence Cauchemardesque se releva. Dans ses yeux brillait une nouvelle lueur. Elle sauta sur le rocher le plus proche, rejeta la tête en arrière et se mit à hurler :

    « Je suis Prédiction, fruit de la souffrance et de l’horreur. Je suis Prédiction, chatte malchanceuse et malheureuse. Je suis Prédiction, ancienne guerrière. Je suis Prédiction. Et je jure de tous vous buter. »



    Age(Facultatif): Quatorze pommes :3
    Comment avez vous découvert le forum ?: On m'y dit d'y aller, j'ai obéis 8D
    D'un premier coup d’œil, vous le trouvez ? ...: Le thème est .... Étrange xD. Mais bon, les designs d'Halloween, c'est toujours dur ^w^
    Codes du règlement : [Okey By Gammach']


Dernière édition par Prédiction le Mar 1 Nov - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentier Tacheté

Co'Fonda Patate en Choucroute

avatar

Féminin Messages : 618

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Mar 1 Nov - 20:07

Bienvenue!

_________________
Tu crois qu'ya des serpents ici? Mais non y a pas d'serpent. Euh alors des pumas? Non ya pas dpumas non plus. Euh des gorilles, des tarentules? Non pas dgorilles, pas d'tarentules. Des jaguars alors? Un truc du genre? Euh jvais vérifier mais jcrois que y en reste plus. Bon jvais prendre le potage. Potage, et pour madame? T'a entendu? Ouai une bestiole. *gloups*
Extrait des 2 min du peuple : Bambi perdu en forêt

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Lumineuse

Monstre suprême d'Halloween.

avatar

Féminin Messages : 182

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Mar 1 Nov - 20:24

Bienvenue !

_________________

La vie parfaite n'existe pas. Les péripéthies ont toujours étaient là pour corser votre vie, et sans elles, vous ne serez rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclair Vif

Soldat Gammach'

avatar

Féminin Messages : 352

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Mer 2 Nov - 11:31

Bienvenue ma croquette ♥

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Légende du Corbeau

Félin initié


Masculin Messages : 64

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Mer 2 Nov - 14:43

S'lut o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit du Faucon

Fonda' Sadique Jumper'Aifé

avatar

Féminin Messages : 226

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Dim 6 Nov - 13:17

Bienvenue à toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-new-legend.forumactif.org
Etoile Lumineuse

Monstre suprême d'Halloween.

avatar

Féminin Messages : 182

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Dim 13 Nov - 13:48

UP è_____è
Dépêche-toi de finir ta présentation ! Ca fait plus d'une semaine que tu n'as pas montré le bout de ton nez.
Sinon c'est poubelle direct.

_________________

La vie parfaite n'existe pas. Les péripéthies ont toujours étaient là pour corser votre vie, et sans elles, vous ne serez rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentier Tacheté

Co'Fonda Patate en Choucroute

avatar

Féminin Messages : 618

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   Dim 11 Déc - 17:41

Ça va faire 1 mois qu'Etoile Lumineuse a posté le dernier message, aucune nouvelle. Je déplace ta fiche dans les présentations refusées. Si tu reviens et que tu es déterminé(e) à continuer et finir ta fiche, je la remettrai dans les présentations en cours.

Donne nous de tes nouvelles au plus vite! Love

_________________
Tu crois qu'ya des serpents ici? Mais non y a pas d'serpent. Euh alors des pumas? Non ya pas dpumas non plus. Euh des gorilles, des tarentules? Non pas dgorilles, pas d'tarentules. Des jaguars alors? Un truc du genre? Euh jvais vérifier mais jcrois que y en reste plus. Bon jvais prendre le potage. Potage, et pour madame? T'a entendu? Ouai une bestiole. *gloups*
Extrait des 2 min du peuple : Bambi perdu en forêt

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: { Prédiction. I want to kill you ♥ }   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ Prédiction. I want to kill you ♥ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Prédiction Ronde #2
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The New Legend :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations refusées-