Une nouvelle légende, une prophétie étrange, une guerre sans merci !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention." (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eclair Vif

Soldat Gammach'

avatar

Féminin Messages : 352

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: "Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention." (LIBRE)   Sam 16 Avr - 18:38


•• Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention.


    >> Listen.

    U
    n soleil qui se lève. Une feuille qui s'envole sous la bise légère et matinale. Un rythme astral. Un bruit de petits pas. Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention. Toutes ces choses que l'on ne remarque plus au fil du temps, qui n'apparaissent même plus devant nos faibles yeux de mortels. Toutes ces choses, qui, pourtant, si disparaissaient, nous laisseraient un bien grand vide. Dans un monde ou le soleil ne se lève jamais, ou le noir plane tout le temps sur la terre, ou le vent ne souffle plus, où la feuille reste figée dans l'air, ou l'eau ne s'écoule plus, les gens seraient bien tristes. Ils auraient dû se rendre compte bien avant que toutes ces choses auquel elles ne faisaient pas attention en temps normal étaient bien trop importantes pour disparaitre.

    Il s'est déjà imaginé un monde comme tel. Un monde ou les ténèbres régneraient, et domineraient la clarté et la lumière. Le mal combattrait la paix. Le mal triompherait... Les gens n'auraient plus que leurs yeux pour pleurer, se demanderaient pourquoi ils n'avaient pas savouré ces instants d'habitude dans leur misérable vie. La chance d'avoir un soleil, de l'air, un père, une mère, une famille, de nos temps, les gens ne l'évalue même plus. Ils trouvent cela normal. Ils ne prennent plus le temps de penser : "Oh, quelle chance ais-je, d'avoir tout cela en ce moment même !". Car les gens d'aujourd'hui sont comme ça. Oui. Ils sont comme ça...

    Le soleil se lève. Se couche. Une chose de faite. Dame Lune se lève, souveraine de l'immensité du ciel et reine des étoiles, misérables petites choses scintillantes qui à mille, tiennent à peine tête à la clarté de l'astre nocturne. Tout autour, la nuit. Les ténèbres. Le sombre. Le temps semble figé à même dans une minuscule faille, et pourtant. Le vent continue de souffler sur les feuilles des arbres. Les rongeurs continuent de gambader et de grignoter quelque graine de céréale. La lumière continue de se filtrer dans les branches filandreuses des arbres restant de la catastrophe, créant des symboles d'ombre et de lumière sur le sol de terre dure et froide, tel un lustre perlé. Au milieu de ces habitudes, une fourrure blanche est tapie dans l'ombre. Parfois, quand un rayon vient se poser sur elle, elle brille doucement, révélant sa nature soyeuse. Elle ne bouge pas. Même la brise ne parvient pas à l'emmêler sur elle même. Deux yeux jaunes à demi-fermés contemplent l'obscurité qui les entourent. Ils se clignent, s'ouvrent, se plissent, se ferment. Des moustaches vibrantes surmontent ses abajoues, frémissant au moindre contact venant perturber leur monotonie habituelle. Des épaules puissantes, saillantes, roulant et se camouflant parfaitemment sous ce pelage long, blanc immaculé.

    Quand on observe cette masse inerte et pourtant bien vivante, on ne se doute pas un instant qu'elle est dépourvue de parole. Cet animal n'a pas eu la chance et l'habitude d'avoir une famille, un père, une mère. Cette créature étrange est une des rares à avoir pris conscience de l'importance des levers et des couchers de soleil. Cette bête des neiges est surement l'une des plus sages de son espèce. Ce félin est également le lieutenant du clan du Tonnerre, répondant au nom de Souffle de l'Arctique. Répondant ? Point par la parole. Souffle de l'Arctique est muet. Traumatisé. A tout jamais muet. Bien de personnes ont tenté de lui arracher un souffle, un mot, une parole, mais jamais personne n'a réussi. Personne. Il est renfermé dans son silence éternel, sans jamais laisser sa détresse dépasser sur les bords. Il souffre. Il souffre depuis trop longtemps...

_________________





Dernière édition par Souffle de l'Arctique le Lun 25 Avr - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile d'Or

Félin habitué

avatar

Féminin Messages : 169

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: Re: "Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention." (LIBRE)   Mar 19 Avr - 15:16

Toi aussi, écoute.

Ombre furtive. Brise silencieuse. Souffle rapide.
Voilà comment Étoile d'Or sortit de son antre, de son campement, et également de son territoire. La discrétion incarnée, et naturelle. Les feuilles volent à peine sur son passage, les branches ne craquent pas lorsqu'elles marchent dessus d'ailleurs, elle ne marche pas dessus. Car, tous ses sens en alerte, ses petites pattes les évitent, les enjambent, voire les sautent. Ces dernières ne laissent d'ailleurs aucunes traces visibles dans l'humus, et l'humidité de la nuit aura bien vite fait de dissiper son odeur. Elle est partit de chez elle, sans que personne ne la remarque, sans que personne ne le sache, et personne ne pourrait la retrouver. C'est ça, sa liberté. Vivre comme bon lui semble, à l'intérieur de ses terres, comme à l'extérieur.. Cependant, malgré cette liberté qui guide ses pas, son cerveau est là pour réagir correctement et l'empêcher de faire n'importe quoi, et de se laisser réellement emporter par le désir de marcher n'importe où. Elle n'ira pas dans les terres appartenant à autre que elle-même. Elle ira dans les terres qui n'appartiennent à personne, ou à tout le monde, cela dépend de quelle perception du monde nous avons.
Pour la petite chatte d'or, ces terres appartiennent en même temps à tout le monde et en même temps à personne. Ceci est encore une autre perception du monde qui nous entoure.
Terres neutres. Terres lugubres, terres chaleureuses. Cela dépend des rencontres que nous y faisons. Ou que nous ne y faisons pas. Mais peu importe, le plaisir d'être ailleurs, ne sortir de la routine de son clan, et même de pouvoir rencontrer d'autres chats - qui sait? - est enivrant. Ou ennuyeux. Cela dépend de quelle humeur nous sommes. Sans s'en rendre compte, Étoile d'Or attérit au beau milieu d'un bois. D'un sous bois. Après avoir contemplé le coucher de soleil, du haut de sa pierre, du haut du promontoire, elle contemplera les étoiles et la lune, du haut d'un arbre. Seule? Non.
Elle ne l'est pas.
Quelque part entre les arbres, on peut percevoir une respiration. Légère, régulière, quasi silencieuse. On peut aussi sentir les effluves d'un parfum animal qu'apporte la brise légère et froid qui vient du nord. Un frisson parcourut le corps de la chef. Aussi puissant que impressionnant, le tonnerre fait du bruit, et peut brûler et détruire. Il peut aussi faire peur. Il peut aussi laisser les gens de marbre. Cela dépend de la force morale que nous pouvons avoir. Quelques pas encore, puis la femelle dorée s'arrête. Elle s'assoit et enroule la queue autour de ses pattes avant. De son regard vert pâle elle contemple le ciel noir, qui l'enveloppe peu à peu. Tête levée vers le haut, on pourra la croire détendue et relâchée, sa vigilance au plus bas. Mais la femelle ne l'est jamais. Ses pensées voguent loin, oui, ses yeux également d'étoiles en étoiles, à la recherche peut-être de son mentor quelque part dans le ciel. Mais ses muscles sont tendus, ses sens en alerte, le corps sur le qui-vive. Vive. Vivacité. Vif-Or. La vitesse fait partie d'elle-même; c'est ce qui la représente le mieux. Enfin, au même pied d'échelle que la fierté.
Elle est venue en paix, le cœur gonflé de bonne humeur et respire l'odeur délicieuse de la liberté. Ses paupières se ferment. Étais-ce son imagination qui a inventé le bruissement discret d'un souffle sur les feuilles? D'un coussinet se posant sur la terre? Ses yeux se rouvrirent. Ses pupilles se dilatèrent. Prudente, ses griffes tâtèrent de la terre quelques secondes pour en épouser le mouvement et la texture, puis se rétractèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Toutes ces choses indispensables et dont l'on ne fait pas attention." (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites ♥ LILY JOLIE
» Toutes ces choses que nous ne nous sommes pas dites ∞ Arthur Paton
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» énigme
» Bonjour dans toutes les langues
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The New Legend :: Corbeille :: Corbeille du Forum :: Vieux RP's-