Une nouvelle légende, une prophétie étrange, une guerre sans merci !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /#C3/ (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eclair Vif

Soldat Gammach'

avatar

Féminin Messages : 352

Carte d'identité
Relations:
Relations 2:


MessageSujet: /#C3/ (PV)   Lun 7 Juin - 18:24

Quand la mort vous appelle.. Vous répondez oui.

    Un nuit de tempête. Une nuit d'orage. Nuit sans lune, sans étoiles. C'était une soirée de vent, d'ombre et de souffrance. Aucun lumière de Dame Lune et de ses amies étoiles ne venait du ciel noir d'encre. Le vent soufflait avec une puissance à en déraciner un arbre, tandis que une pluie diluvienne s'abattait sur la forêt. L'eau venait frapper le sol avec fureur, et des flaques noires venaient se former sur une terre boueuse, dépourvue d'herbe verte. Le tonnerre gronda, et un éclair zébra le ciel, éclairant un gigantesque arbre mort. Ses branches semblaient être les bras et mains d'un géant terrifiant, qui voudrait attraper tout ce qui se trouvait à sa portée. Ses racines venaient s'enchevêtrer au sol, se passant par dessus, par dessous. L'épouvante que dégageait cet arbre aurait fais fuir un lion. L'orage gronda une nouvelle fois, et soudain une ombre traversa la nuit.

    Une silhouette fine courait dans le noir, ses pattes martelant le sol, éclaboussant ainsi les alentours. Sa respiration était saccadée, comme si elle venait de faire une course, où comme si elle avait eu une peur horrible. Seul deux yeux bleu, d'un bleu glacial azuré, se distinguaient sur ce corps sans visage. Le corps divinement formé arrêta soudain sa course, au pied du grand arbre maléfique. On la vit se recroqueviller sur elle-même, avant de bondir sur une des branches basses du végétal, d'un puissant coup de reins. Elle resta en l'air pendant quelques millièmes de secondes, qui parurent une éternité, car la beauté noire qu'elle dégageait en était à couper le souffle. Elle resta comme figée dans l'air, avant d'atterrir souplement et sans bruit sur la branche, qui ploya à peine sous le poids léger. La silhouette obscure continua son escalade, bondissant au fur et à mesure sur les branches, avant d'arriver à quelques mètres du sol. Là, elle arrêta enfin sa course, et se redressa. On vit ses yeux bleu balayer d'un regard de glace les alentours. Enfin, elle gonfla sa poitrine, avant de pousser un hurlement à glacer le sang.

    Juste à ce moment là, un éclair apparut dans le ciel, éclairant la bête, qui n'était qu'autre qu'Étoile de Saphir. Sa longue fourrure noire et blanche était à couper le souffle, car elle était si propre et étincelante qu'elle aurait fait fondre une pierre. Son corps fin et musclé saillait sous son pelage, et sa longue queue battait furieusement l'air. Ses oreilles étaient plaquées en arrière sous la pluie, de même que ses moustaches blanches étaient rabattues sur ses joues. Elle cessa de miauler, et retomba en fermant les yeux. Elle prit le temps qu'il fallait pour reprendre sa respiration, avant de se redresser fièrement, son regard bleu azur fixant un point inconnu aux mortels. La meneuse noire et blanche balaya sa queue tel un coup de fouet dans l'air et s'assit sur la branche où elle s'était postée. Pourquoi était elle venue ici ? Pour pousser ce hurlement déchirant à travers la nuit ?

    Non. Elle était simplement venue se balader sur le territoire, ayant décidé de patrouiller seule. Sans personne pour la déranger, pour commenter ses actes. Enfin la paix, la peur à elle seule, l'étrange, l'aventure... Rien que pour elle. Enfin un moment où ses responsabilités avaient pris la fuite, où elle ne devait plus courir d'un endroit à l'autre pour sauver ses guerriers. La paix.

    Après, pourquoi avait-elle hurlé. La jeune chef voulait mettre en garde quiconque de s'aventurer sur son territoire, ce cri permettrait de prévenir les autres patrouilles de nuit qu'on ne venait pas ici. Aussi.. Un peu pour assouvir sa soif de pouvoir, de sang, de triomphe et de fierté. Elle voulait profiter au maximum de son statut de chef. Au moins, là, elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Perdue dans ses songes maléfiques, Étoile de Saphir n'observait pas les alentours. Elle sursauta quand un craquement de branches se fit entendre. Elle releva la tête, et balaya les alentours du regard. D'en haut, on ne voyait pas grand chose, le sol était plongé dans l'ombre. Décidant de jeter un petit cou d'œil, elle se raplatie sur elle même, sa tête rentrée dans ses épaules, avant de bondir d'un saut puissant sur les branches du bas. Quelques secondes plus tard, elle atterrit sans bruit sur la boue. Elle avait de l'eau mélangée à de la terre molle qui lui pendait au menton, au ventre, sous la queue et sur ses pattes, mais elle s'en fichait bien. Quelqu'un d'autre que son clan s'était aventuré sur son territoire, et il allait le payer.

    Elle prit une position de chasse, et commença à avancer vers la source du bruit. Son souffle se confondait avec le bruit que faisait le vent et la pluie, et sa fourrure noire permettait de se disperser parmi l'obscur. Elle fit quelques petits pas, avant d'accélérer. Puis ce fut une vraie cavalcade. Quelque chose courait devant elle, et cette bête portait l'odeur d'un félin. De plus, il ne portait pas l'odeur de son clan, mais elle n'arrivait pas à savoir de quel autre clan ennemi il appartenait. Dans un cri de rage, elle doubla sa vitesse et fut bientôt au maximum. Les arbres défilaient autour d'elle, elle ne savait pas où elle se trouvait, ni où elle allait exactement. Une seule chose : rattraper ce traitre qui avait osé violer son territoire.

    Soudain, elle s'arrêta en freinant des quatre pattes, et dressa les oreilles. Le félin n'était plus devant elle, et plus aucun bruit ne venait de nulle part, car bizarrement, la pluie et le vent s'étaient estompés. Elle scruta les alentours, tentant de démasquer l'intrus. Le problème, c'est qu'elle ne connaissait ni son identité, ni sa position autour d'elle. Il pouvait surgir de n'importe où, à n'importe quel moment.. Soudain, un rugissement incroyable parvint de derrière elle. Elle n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, que quelque chose avait enfoncé ses griffes dans son dos et s'accrochait à elle en crachant.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

/#C3/ (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The New Legend :: Corbeille :: Corbeille du Forum :: Vieux RP's-